Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Vous avez albums et comptes-rendus de visite dans les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre, surtout à la Haute-Île ! Vous aussi, observez et sauvegardez notre nature.


2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

Publié par Olivier Hepiegne sur 9 Octobre 2011, 13:24pm

Catégories : #NATURE

09/10/2011
Le premier article était une introduction au parc de la Haute-Île en Île-de-France.

Après avoir vu quelques oiseaux vivant sur l'eau nous allons voir à titre d'exemple ceux qui vivent autour des bassins.

 

Le premier d'entre eux est le héron cendré,. Si vous vous promenez le long de la Marne vous pourrez le voir.

Cet oiseau aux longues pattes et au long bec se pose au bord de l'eau mais aussi sur ce qu'il considère être un perchoir !

Voyez plutôt

 7IMGE 5384 DxO

Un héron est venu se poser sur une barrière. Pour quelle raison veut-il marcher comme un funambule ? La largeur du portail est loin de correspondre à la dimension de ses pattes.

En fait ce héron a fait deux pas et un demi-tour. Il est resté ainsi quelques minutes debout immobile sur le poteau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Tellement concentré sur son exercice d'équilibriste qu'il a ignoré ma présence au beau milieu du chemin. Lorsqu'il en a eu assez il s'est envolé dans ma direction. Un bon angle pour le photographier !

7IMGE 5391 DxO 

 

Le poids du héron ne dépasse pas 2 kg mais l'envergure de ses ailes est particulièrement impressionnante :

c'était en décembre vers 17h. Il n'y avait donc pas beaucoup de lumière.

Sur cette photo on peut voir la dimension de ses 3 doigts.

 

imag 7974 DxO raw

  

Du fait de sa hauteur et des positions de chasseur il a besoin de stabilité pour avoir toute l'aptitude à rester immobile dans l'eau.

 

7IMGE 0434 DxO

 

Dans ce parc nous pouvoir voir des oiseaux de taille différente. Du tout en hauteur aux échassiers plus petits que le canard colvert.

A ce jour j'ai pu voir 2 races de chevalier.

Ce sont des limicoles car ils vivent dans ou sur la vase.

 

Le chevalier guignette est certainement celui que l'on voit le plus souvent dans le parc.

Lorsqu'il marche son croupion se balance.

 

7MAGE 8113 DxO

  

Le voici en vol au ras de l'eau :  

 

7IMAG 6012 DxO   

 

et ci-dessous à la recherche d'insectes dans les herbes :

 

7IMGE_1016_DxO.jpg

 

Le chevalier culblanc n'est pas régulier au parc. Le voir donne donc beaucoup de satisfactions.

En voici un en juillet 2009 :

 

imag 3814 DxO raw

  

Cela fait plus de 3 ans que le parc est ouvert et les limicoles ne se montrent pas très présents autour des bassins. Il faut laisser du temps et maintenir le site dans de très bonnes conditions : la propreté, une faune et une flore aquatique riche.

La nature fera alors le reste.

Le petit gravelot est un visiteur assidu mais je ne l'ai pas vu pendant deux ans. Il est tellement petit que, lorsqu'il s'immobilise, il est quasiment invisible. Il se dissimule très bien avec les pierres.

Les îles facilitent également sa présence et il arrive que deux individus soient recensés avec un espoir qu'ils puissent se reproduire. Un seul couple semble peu réalisable car les corneilles sont des prédateurs et leurs petits oeufs feraient un bon repas.

 

7IMAG 9501 DxO

 

Cette photo a été prise depuis le premier observatoire du parc. C'est aussi depuis cet endroit que j'ai pu voir le martin-pêcheur. Même s'il orienté vers le soleil il est quand même idéalement placé. Une île juste devant pour voir les limicoles, les bergeronnettes des ruisseaux ou des passereaux chasser les insectes.

 

En septembre dernier j'ai eu la chance de voir pour la première fois la bécassine des marais. C'était encore au premier observatoire, juste devant à peine 10 mètres.

La particularité de cet échassier est sa quête de nourriture dans la vase en y enfonçant son long bec. Quitte à mettre ses yeux sous l'eau si les vers et petits crustacés sont présents à de telle profondeur. C'est intéressant de les voir mettre la tête sous l'eau puis la relever et de recommencer.

 

7MAGE 7500 DxO 

 

Depuis cet observatoire j'ai pu observer et filmer cette bécassine. Même si elle était méfiante elle est venue suffisamment près. Elle a pris le temps de faire sa toilette. Peut-être pour chasser des parasites.

 

 

N'oublions pas la gallinule poule d'eau. Ici une mère avec son petit (loin d'être un poussin).

 

7IMGE_0667_DxO.jpg 

 

De plus près on peut observer les différentes couleurs du bec (vue du premier observatoire).

 

7IMAG_7605_DxO.jpg 

 

 

Si l'on dit bassin, cours d'eau, alors on peut ajouter roseaux, joncs.

C'est à proximité de ces végétations que nous pouvons voir le bruant des roseaux, la rousserolle verderolle ou bien l'effarvatte.

Voici en premier le bruant des roseaux (mâle).

 

imag 3827 DxO raw

 

 

puis la rousserolle verderolle

 

7IMGE 0726 DxO 

 

 

Nous sommes loin de voir la quantité d'insectes que l'eau attire. L'appréciation est difficile car leur taille échappe à notre regard mais les hirondelles et les martinets de par leurs ballets incessants nous indiquent bien qu'il y a de la vie et donc de quoi se nourrir pour eux et pour nous un spectacle garanti !

 

Qui n'a pas vu ces oiseaux voler en groupe et se croiser au raz de l'eau ?

Les suivre est un régal et les photographier demande patience. Je n'ai pu obtenir que quelques bonnes photos.

Ici un martinet noir.

 

7IMAG 9003 DxO

 

J'aime beaucoup cet oiseau. Il me fait penser à l'avion furtif.

En vol ses plumes s'unissent pour former une surface lisse et je me demande toujours comment le mouvement de ses ailes peut lui donner autant de vitesse !  

Le voici maintenant dans une posture plus facile à capturer. Ce jour-là il y avait aussi des hirondelles de fenêtre.

 

IMAG 1070 DxOTH raw 

 

Les hirondelles souvent présentes sur le site : les hirondelles de rivage, les hirondelles rustiques et de fenêtre.

Ci-dessous un passage d'un groupe de 3 hirondelles de rivage avec une de fenêtre volant au raz de l'eau.

 

IMGE 2264 DxOb 

  

Ici une hirondelle de fenêtre.

 

IMGE 2256 DxOb

 

L'aménagement des bassins facilitent les passages incessants des hirondelles et des martinets.

Des fois ils commencent par le premier bassin puis se redressent pour replonger sur le deuxième.

Il suffit de se poster entre les 2 bassins, attendre et tenir son appareil-photo prêt !  

 

Il y a tellement de choses à montrer que je n'ai pas encore choisi le sujet du troisième.

 

En attendant je vous invite à aller sur le site du Conseil Général du département Seine-Saint-Denis.

Vous pourrez y trouver d'autres informations sur les espaces labélisés Natura 2000 (label européen) de notre département : http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr/spip.php?rubrique5

 

Vous accéderez également à toutes les informations utiles sur l'Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine (ODBU) en cliquant sur cette adresse :

http://parcsinfo.seine-saint-denis.fr/spip.php?rubrique4

 

Il y a eu en août une bonne nouvelle : un héron pourpré juvénile est passé au parc de la Haute-Île.

Comme c'est un échassier particulièrement rare en Seine-Saint-Denis, nous pouvons prendre ce passage comme un évènement majeur de 2011.

Voici donc ce héron pourpré erratique (il quitte son lieu de naissance pour découvrir d'autres lieux, d'autres bassins)

 

 7MAGE_6998_DxOB.jpg

 

Il n'y a pas que des oiseaux évoluant autour des bassins. Il y a la couleuvre à collier et le ragondin.

J'avais vu un ragondin plus haut sur la Marne. La première fois dans le parc c'était en février puis récemment deux individus ensemble. Mâle et femelle ? Peut-être.

 

7IMAG_8467_DxO.jpg

 

7MAGE_8038_DxO.jpg

 

 

Le 29 septembre 2012 j'ai vu le premier Râle d'eau et jusqu'à maintenant il est régulier dans ses passages. Il ne manque plus que la reproduction.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

Octobre 2013

Une Grande aigrette passe quelques jours le long des bassins.

C'est, je crois, la première fois qu'elle séjourne aussi longtemps.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

Le 17 mai 2014 deux Échasses blanches font une halte d'une journée à Haute-Île.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins
2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

29/08/2014

La Marouette ponctuée vue qu'une seule fois. Ce jour-là nous avons vu plusieurs espèces intéressantes (surtout des passereaux).

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

Au début (30/03/2014) je ne l'ai vu que quelques rares fois et maintenant ils sont deux et ils sont chez eux. Les deux Rats musqués ne fuient plus les visiteurs.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

En janvier 2015 nous avons eu le passage d'un groupe de Vanneaux huppés. Ils se sont posés pendant quelques secondes. Mais en juillet un individu est resté plusieurs jours. Récemment (novembre/décembre) un Vanneau est venu se nourrir.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

06/05/2017

Deux Chevaliers aboyeurs séjournent à la Haute-Île depuis quelques jours. La première note ne date que de quelques jours.

2 - Le parc de la Haute-Île en Seine-Saint-Denis : les animaux autour des bassins

Fin de cet article. Il est mis à jour au fur et à mesure des captures.

Commenter cet article

Marc Hépiègne 19/10/2011 09:32


Bravo pour ce site qui valorise le "neuf trois", peu connu pour la beauté de ses paysages, de sa faune et de sa flore.
Bravo pour la patience et l'attention des auteurs, et la qualité des photos.


Archives

Articles récents