Publications et autres associations

Site photographique de toutes les espèces figurant dans ce blog

ESPECES PUBLIEES DANS LE BLOG

Des publications de la SNPN et Ligue pour la Protection des Oiseaux

Publications SNPN

Inventaire_des_mares._Bilan_2015 de SNPN

Des fiches d'identifications d'Odonate (libellule et demoiselle)

Fiches SNPN sur les Odonates

Actions de sensibilisation de SNPN

Des associations de défense de la Nature

Association LE RENARD

AGIR POUR ENVIRONNEMENT

Une association des apiculteurs

Asso défense des Apiculteurs : SCA

Un site internet dédié aux pollinisateurs : actions et réactions :

http://www.pollinis.org

Les bords de Marne

Le Marneux

A Montfermeil

aapam.fr

Idées de sorties

SORTIES DE LPO

Autres

Patricia, photographe du noir et blanc

Voyage-onirique d'Angelilie

Les tableaux de Jocelyne

Blog de Max Petitours : Des Histoires pour enfants et adultes ;-)

 

 

Publié par Olivier Hépiègne

07/04/2013

 

Une température particulièrement fraîche, du givre car c'est bien en-dessous de 3°et du soleil ! Nous avions presque oublié que le soleil pouvait venir au printemps !

 

La durée des températures basses retarde certainement la vie de l'avifaune. Je suppose que les migrateurs attendent et ceux qui sont déjà arrivés à la Haute-Île profitent du site pour se nourrir des quelques insectes.

 

Au cours de cette visite :

  • une hirondelle rustique
  • des moucherons
  • des abeilles à l'ouvrage
  • des petites plantes couvertes de givre et les perruches à collier vont et viennent !
  • un couple de grèbes huppés en incubation
  • un paon du jour

Les quantités sont faibles mais le taux d'ensoleillement pourrait très bien l'expliquer.

 

Commençons d'abord par le fait du jour....le soleil. Enfin ! Ces ombres sur ces troncs de peuplier en disent suffisamment.

 

IM7GES_0651_DxO.jpg

 

Que de lumière sur le canal !

 

IM7GES_0650_DxO.jpg 

 

Et ce pic épeiche ? Il est dos au soleil au sommet du peuplier.

 

IM7GES_0646_DxO.jpg

 

Une pause avant de repartir entre les troncs... ce rouge-gorge familier essaie bien de se réchauffer. La température est basse au ras du sol et à l'ombre.

 

IM7GES_0652_DxO.jpg

 

Au cours de la nuit le givre est venu se former sur la verdure. Voici comment cette plante est métamorphosée grâce à cette humidité devenue solide.

 

IM7GES_0666_DxO.jpg

 

Une grive musicienne s'est faite surprendre, par le soleil ou le visiteur ?

 

IM7GES_0648_DxO.jpg

 

Lors de sa fuite vers le lierre la grive nous montre toutes les couleurs de ses ailes...

 

IM7GES_0649_DxO.jpg

 

Un accenteur mouchet tente sa chance dans l'herbe toujours à l'abri du soleil. La présence du givre en témoigne.

 

IM7GES 0682 DxO

 

A vue d'oeil le niveau de l'eau a encore augmenté. Grâce à cette lumière on peut voir le fond du bassin. Tout était calme. Le bassin semblait désertique, 3 bernaches passent, deux cygnes tuberculés se posent et repartent en direction de Chelles.

Quelques bourgeons sont éclos et les premières feuilles apparaissent !

 

IM7GES_0670_DxO.jpg

 

Un héron fait face avec les rayons du soleil sur ses ailes.

 

IM7GES_0663_DxO.jpg

 

Deux bruants des roseaux cherchent les toutes dernières graines du précédent été.

 

IM7GES_0712_DxO.jpg

 

Les oiseaux vivant sur les bassins : deux couples de grèbes huppés, une dizaine de castagneux, quelques colverts, 3 fuligules milouins dont une femelle, deux couples de fuligules morillons et des gallinules poules d'eau.  

Un ragondin est passé juste devant le nid des grèbes. Mais il est inoffensif, d'ailleurs la mère a poussé quelques grondements et point final.

 

IM7GES_0736_DxO.jpg

 

Mais qu'est-ce qui fait fuir ce fuligule morillon ?

 

IM7GES_0761_DxO.jpg

 

Une foulque macroule n'hésite pas à chasser tous les canards, le bassin n'est pas assez grand pour elle et sa famille !

 

IM7GES_0763_DxO.jpg

 

Gardons bien en tête que ce couple de morillons pourrait nicher à la Haute-Île...

 

IM7GES_0750_DxO.jpg

 

Mais dite-moi vous n'avez pas remarqué que ce grèbe huppé est sur un nid bien plus haut que la semaine précédente. Y-aurait-il alors enfin des oeufs ?

 

IM7GES_0728_DxO.jpg

 

A voir ce geste de remise en place soigné et cet échange de place sur le nid la conclusion s'impose : il doit y en avoir.

 

IM7GES_0774_DxO.jpg

 

Et lors de la pause, les deux adultes restent ensemble.

 

IM7GES_0764_DxO.jpg

 

Pendant ce temps les pouillots véloces se montrent être des chasseurs impitoyables. Les plus petits insectes sont capturés sans relâche.

En quelques photos un individu en chasse.

 

IM7GES_0773_DxO.jpg

 

IM7GES_0772_DxO.jpg

 

IM7GES_0767_DxO.jpg

 

IM7GES_0751_DxO.jpg

 

Trois canards colverts mâles se rencontrent... ils chantent à trois !!!

 

IM7GES_0759_DxO.jpg 

 

En allant vers le rucher, trois fuligules milouins sur une eau impeccable et plate. J'avais oublié l'aspect de l'eau depuis l'absence du soleil.

 

Deux mâles...

 

IM7GES_0676_DxO.jpg

 

....et une femelle, poursuivie elle-aussi par une foulque.

 

IM7GES_0671_DxO.jpg

 

Il y avait également un rougequeue noir dans l'un des prés de moutons solognots. Il doit attendre effectivement de meilleurs jours pour continuer sa migration,

 

IM7GES_0786_DxO.jpg

 

et deux grives musiciennes.

 

IM7GES_0778_DxO.jpg

 

Coïncidence ou pas nos abeilles sont très actives, certaines arrivent déjà avec du pollen collé à leurs pattes.

 

IM7GES_0791_DxO.jpg

 

IM7GES_0802_DxO.jpg

 

C'est la fin de cet article avec un triste constat : toujours pas d'écureuil, j'ai le sentiment qu'ils ont été tous capturés... Seraient-ils comestibles à ce point ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article