Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Utilisez les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre en Île-de-France (surtout à la Haute-Île !) et en province. Vous aussi, observez et aimez les pour la sauvegarde de notre nature.


15-1 PRINTEMPS 2012 : 02 - 03/06/2012

Publié par Olivier Hépiègne sur 4 Septembre 2012, 20:28pm

Catégories : #NATURE

 

2 et 3 juin 2012

 

2 juin - La température de ce matin était de 16 degrés selon les sites de météorologie mais une fois sur place j'étais certain que la chaleur allait être plus importante.

 

La lumière de ce jour a rendu difficile les prises de photos. Comment alors mettre en évidence la couleur des plumages de saison.

 

Après 3 semaines d'absence j'ai pu noter que 3 couples de grèbes huppés nichent, deux couples de cygnes tuberculés ont eu leurs cygneaux, les foulques macroules également. Et pour l'instant les grèbes castagneux semblent avoir disparu des bassins et la famille bernache du Canada reste invisible. La barge à sternes pierregarins est toujours inoccupée, seul un colvert ou un grand cormoran viennent faire la pause.

 

Côté insecte, les odonates sont partout. Il y en a de toutes les tailles et toutes les couleurs. Il y a des caloptéryx le long du chemin de la Marne et d'autres espèces autour des bassins.

 

Enfin il y a le coassement des grenouilles et le chant imposant des rousserolles effarvattes.

 

La visite commence par une crècerelle en vol stationnaire.

 

7MGES 1295 DxO

 

La grande famille de cygnes tuberculés en promenade sur le premier grand bassin.

 

7MGES 1323 DxO

 

Les ailes sont un peu levées, certainement pour diminuer la température de son corps. La journée s'annonce difficile pour tout le monde.

 

 7MGES 1325 DxO

 

En plein milieu de ce bassin un couple de grèbes huppés incube. Connaissant le caractère du cygne je crois qu'il y aura quelques frictions et de bonnes séances photos !

 

Dans un autre bassin le troisième nid de grèbes est placé juste à l'intersection de deux allées.

Un premier cygne arrive, en premier car la mère et le cygneau sont loin derrière.

 

Le grèbe huppé incube et fait face au mâle. Sans quitter le nid le grèbe cherche à impressionner, la collerette et la huppe sont redressées et le bec pointu bien ouvert.

 

7MGES 1379 DxO

 

Chacun va défendre sa famille. Le cygne ne cherchera pas à éviter le nid.

 

7MGES 1384 DxO

 

L'air menaçant le cygne ouvre ses ailes et fait le tour du nid. Le grèbe ne le quitte pas des yeux.

 

7MGES 1391 DxO

 

L'autre grèbe arrive et garde ses distances.

Je ne sais pas ce qu'il faut comprendre dans cette scène : éviter l'affrontement physique ou bien alors chacun craint l'autre.

 

7MGES 1403 DxO

 

Le grèbe plonge pour aller derrière le cygne tout en gardant ses distances.

 

7MGES 1405 DxO

 

Finalement le cygne sort de l'eau et le grèbe replace ses oeufs.

 

7MGES 1409 DxO

 

La mère arrive avec son cygneau. Il n'y a eu aucun contact avec un grèbe.

Chacun s'occupe maintenant de son apparence.

 

7MGES 1427 DxO

 

7MGES 1436 DxO

 

7MGES 1448 DxO

 

Et notre famille grèbe se retrouve réunie autour de son nid.

 

7MGES 1454 DxO

 

Pendant toute cette scène il y avait le cri rauque du faisan de Colchide quelque part dans le parc et quelques passages de martins-pêcheurs.

 

Je suis retourné au deuxième bassin. La chaleur a mis le Highland Cattle à l'ombre.

 

7MGES 1457 DxO

 

Une dizaine de martinets noirs étaient en chasse. ll est l'un des rares oiseaux qui ne se pose que lorsqu'il retourne au nid. Une bonne photo à main levée est alors très difficile. Sur celle-ci on voit à peine ses pattes.

 

7MGES 1476 DxOb 

 

Et un renard dans les hautes herbes. Il est resté une dizaine de minutes à me surveiller ainsi.

 

7MGES 1468 DxO

 

Les odonates sont en grand nombre autour des bassins et il y a quelques grenouilles.

 

Si vous voulez voir des photos rapprochées d'un odonate allez à l'article 4 ou bien cliquez sur ce lien : http://0z.fr/lspUV

 

7MGES 1507 DxO 

 

Grâce à l'expertise de l'association SNPN (www.snpn.com) chaque odonate a son nom. Pour connaître la liste des odonates : http://snpn.com/IMG/pdf/Liste_et_statuts_des_odonates_IDF.pdf .

 

Cette demoiselle Agrion (Coenagrion) semble avoir des couleurs fluo.

 

7MGES 1506 DxO

 

Certains s'accouplent déjà. On peut voir ci-dessous comment l'odonate tient son partenaire grâce à sa pince située à l'extrémité de son corps.

 

 7MGES 1531 DxOb

 

Un autre odonate mais de taille bien plus importante, la libellule Anax empereur mâle (Anax imperator). On peut comparer les deux espèces qui se font face à face.

 

7MGES 1512 DxO

 

Je vous montre cette photo car c'est la seule (pour l'instant) qui montre les 4 ailes en action.

 

7MGES 1532 DxO

 

Mais d'où viennent tous ces odonates ? Il n'y a pas de nid et ils ne migrent pas.

En fait ils sont à cet endroit car ils ont besoin d'eau pour vivre. L'odonate pond des oeufs dans les herbes subaquatiques et de chaque oeuf sort une larve particulièrement vorace. Puis quand il est l'heure de devenir un odonate la larve sort de l'eau et s'accroche à une feuille ou sur le bord de l'eau. Ensuite il en sort un odonate.

 

Voici le corps blanc et vide de deux larves, à ce stade ce sont des exuvies.

 

Une exuvie d'une libellule Anisoptère (Anisoptera)

 

7MGES 1503 DxO

 

Une libellule à quatre tâches (au milieu des ailes, nodus) (libellula quadricumalata)

 

 7MGES 1538 DxOb

 

Je ne l'avais pas remarquée lors de la prise de vue. L'exuvie est tellement bien accrochée au roseau que l'odonate peut s'y appuyer.

 

Cette visite se termine avec une photo d'une perruche à collier. Cet oiseau exotique apprécie le parc car ce n'est pas la première fois que je la vois à la Haute-Île en 2012.

 

7MGES 1545 DxO

 

Je suis repassé le lendemain (3 juin).

Il y a eu des orages et une bonne pluie durant la nuit.

A l'observatoire n°A1 je n'ai plus revu les exuvies d'odonate. Tout a été nettoyé par la pluie et le vent.

Par contre j'ai découvert un nid de foulques macroules juste au pied de l'observatoire.

 

Voici l'un des 3 poussins. Trop jeunes pour suivre leurs parents, ils restent autour et dans le nid.

 

7MGES 1579 DxO 

 

Comme tout nouveau né les découvertes leur donnent des expressions bien connues.

 

7MGES 1575 DxO

 

Leur nid est fait de végétation environnante.

 

7MGES 1571 DxO 

 

Dans l'un des bassins accessibles par le chemin de la Marne il y a un locataire ou deux qui errent le long de la Marne : le ragondin. J'ai enfin pu le voir. Il avait disparu depuis l'hiver dernier.

 

Dans un précédent article (n°13) nous avons pu voir son anatomie en détail. Il n'est pas palmé mais c'est un animal vivant dans les zones humides et il est herbivore.

 

7MGES 1587 DxO

 

J'avais commencé samedi avec une crécerelle et je finis le week-end avec... une crécerelle.

Cette fois-ci je la vois de dos faire son vol stationnaire.

En comparant les photos je trouve que la vue arrière est la plus expressive. On voit mieux les mouvements des ailes.

En quelques clichés.

 

7MGES 1598 DxO

 

7MGES 1599 DxO

 

7MGES 1603 DxO

 

7MGES 1607 DxO

 

7MGES 1610 DxO

 

Chasse infructueuse ici, la crécerelle va plus loin.

 

7MGES 1612 DxO

 

Quand elles sont jeunes les crécerelles s'exercent beaucoup. Si le soleil est à la bonne place il y a de superbes photos à faire.

 

Sur le retour j'ai enfin vu un sterne pierregarin et assister à un concert de l'hypolaïs polyglotte. Il porte vraiment bien son nom. Je le trouve plus voltigeur dans ses mélodies que le merle noir, la fauvette à tête noire ou le rouge-gorge. L'idéal serait une vidéo.

 

Nous verrons cela ou bien autres choses la semaine prochaine.

Commenter cet article

Archives

Articles récents