Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Vous avez albums et comptes-rendus de visite dans les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre, surtout à la Haute-Île ! Vous aussi, observez et sauvegardez notre nature.


73 - Ce que l'on croit voir : 13/07/2013

Publié par Olivier Hépiègne sur 14 Juillet 2013, 08:54am

Catégories : #NATURE

13/07/2013

 

Beau temps, dans la continuité de la semaine.

 

 

Première partie : les insectes

 

 

Curieusement les insectes ont fait leur apparition au moment où la température a commencé à s'élever.

 

Ils sont si nombreux et si variés qu'au cours de cette promenade il y a de nouvelles captures et les observations vont montrer que la vie des pollinisateurs n'est pas sans danger.

 

Il y a de jolies fleurs et les pollinisateurs de toute sorte les visitent à longueur de journée.

 

Une Cirse des champs (Cirsium arvense).

 

IM7GES 7245 DxO

 

Un Coquelicot (Papaver rhoeas) avec un Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus).

 

IM7GES 7246 DxO

 

La semaine dernière j'avais vu deux bourdons morts sur une seule fleur et je ne comprenais pas pourquoi. Ils avaient perdu leur forme ronde. Comme s'ils avaient été vidés de l'intérieur.

 

Ce matin il y avait un Bourdon terrestre sous une feuille, dans une position inhabituelle. De plus près cette photo montre une araignée sur son dos. Ce serait une Enoplognatha ovata de la famille des Theridiidae. Ce n'est pas une Thomise.

 

IM7GES 7183 DxO

 

Il y a des fils blancs certainement tissés par l'araignée pour ne pas le perdre. On peut même voir des poils sur ses pattes.

 

IM7GES 7188 DxO

 

Juste à côté un petit pollinisateur, un Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus) vu de face sur une Picride fausse-éperviaire (Picris hieracioides L.). Puis un plus grand arrive. La taille de leurs yeux est prédominante. Un regard simple de tous les jours, sauf que lorsque j'ai visualisé les photos leur tête a une toute autre présentation.

Voyez plus tôt :

De face on voit à peine ce qui se trouve au milieu de la face. A chaque pistil il passe sa langue (termes en cours de vérification).

 

IM7GES 7198 DxO

 

De profil on voit beaucoup mieux : une présence d'un membre entre les yeux. Le mot est juste car le dimorphisme sexuel de ce Syrphe se trouve entre les yeux.

 

IM7GES 7209 DxO

 

Ci-dessous on voit mieux une antenne sur le membre.

 

IM7GES 7229 DxO

 

Une photo plus nette pour les ailes avec leurs vaisseaux et l'abdomen aux couleurs simples mais bien combinées.

 

IM7GES 7225 DxO

 

Un peu plus loin, le même pollinisateur vient juste de se poser sur cette fleur mais une petite créature s'est déplacée rapidement pour.... le capturer.

J'ai vu ce blanc sur la fleur alors que le pollinisateur n'a pas cette couleur, une chose curieuse se passe mais quoi ?

La première photo montre cet instant. L'araignée lui a sans doute injecté un produit pour le paralyser. Ensuite elle va le vider en liquéfiant son corps.

 

IM7GES_7250_DxO.jpg

 

En continuant à les observer l'araignée s'est réfugiée sous la fleur, toujours avec sa proie. Elle vit sur cette Cirse des champs et se nourrit de pollinisateurs. Vu à la télé et aujourd'hui c'est en direct !

 

IM7GES 7259 DxO

 

Un autre insecte qui pourrait bien être un papillon. On le voit souvent voler dans les herbes et disparaître rapidement derrière une feuille ou une tige.

Aujourd'hui c'était la bonne journée pour les photographier. En quelque photos peut-être deux espèces en cours d'identification.

Là aussi la forme est simple lorsque l'on les voit voler mais de plus près la tête est tout à fait différente. On peut supposer que la forme n'est pas due au hasard puisque la nature donne divers moyens pour vivre à tout insecte et animal.

On peut noter : deux antennes, deux grands yeux, une tête couverte de poils, les ailes sont pliées tout le long du corps.

 

C'est le Crambus des jardins (Chrysoteuchia culmella).

 

IM7GES 7240 DxO

 

IM7GES 7379 DxO

 

En position tête en bas il s'appuie sur la tige.

 

IM7GES 7390 DxO

 

IM7GES 7401 DxO

Celui-ci ne peut pas être identifié exactement, c'est pour l'instant un Coleophora sp.

 

IM7GES 7398 DxO

 

Voyez-vous ce papillon ? Il se camoufle parfaitement bien dans cette végétation. Une forme et une couleur quasi identiques. Je l'ai repéré uniquement parce que je l'ai vu se poser.

 

IM7GES 7335 DxO

 

Deux insectes à la forme arrondie mais deux espèces différentes :

 

La Coccinelle asiatique (Armonia axyridis) sans tâche car elle est certainement en cours de maturation. Elle est enfin arrivée au stade final de sa transformation.

 

IM7GES 7341 DxO

 

Un insecte en cours d'identification, peut-être un Méligèthe. La réponse d'un expert est la suivante : Palataspididae Coptosoma scutellatum. Ce qui correspond à une Petite Punaise noire scarabéiforme.

 

IM7GES 7272 DxO

 

Une nouvelle capture, un insecte volant lui aussi. C'est une Lepture tâchetée (Rutpela maculata).

 

IM7GES 7286 DxO

 

Un autre individu sur une fleur du Liseron des champs (Convolvulus arvensus).

 

IM7GES 7326 DxO

 

Une sauterelle que je n'avais pas encore vue dans cet espace. La flore est la même : dense avec beaucoup de feuilles. En cherchant brièvement sur internet j'ai découvert plusieurs espèces de sauterelles en fonction de la flore. Ici c'est une Decticelle cendrée juvénile (Pholidoptera griseoaptera).

 

IM7GES 7273 DxO

 

Pendant cette prise de vue un Syrphe ceinturé se met juste devant la fleur, il est très souvent en vol stationnaire.

Pour voir le mouvement de ses ailes une photo avec une vitesse lente puis une rapide.

 

IM7GES 7300 DxO

 

IM7GES 7301 DxO

 

Une curiosité sur cette feuille. Une chenille ? Nous verrons bien.

Effectivement c'est absolument difficile de deviner qu'il s'agit d'une larve de Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) dans sa dernière mue. Ici c'est une nymphe. Merci beaucoup à Michel pour son apport technique.

 

IM7GES 7350 DxO

 

En tenant la branche une petite créature s'éloigne. Une Cicadelle ?

26 mars 2014 : j'ai trouvé sur internet une espèce sans doute plus proche : Aphrophore de l'Aulne (Aphrophora alni).

 

IM7GES 7373 DxO

 

Puis pendant que je prenais des photos un insecte ailé encore plus petit est venu se poser juste à côté. C'est un Graphopsocus cruciatus.

 

IM7GES 7368 DxO

 

En longeant la végétation feuillue et dense quelques odonates se réfugient pour finir leur maturation.

 

Grâce aux feuilles on peut mieux voir les quatre tâches des ailes. L'angle de la photo masque les éléments déterminants pour préciser l'espèce, il restera donc un Sympetrum sp. 

 

IM7GES 7270 DxO

 

 

Un odonate vient juste de se poser. Première photo avec un recul pour montrer la dimension de cet insecte et surtout pour ne pas l'effrayer.

C'est une demoiselle : le Leste brun (Sympecma fusca). Reconnaissable à sa coloration généralement brune. Nous pouvons la voir en premier au cours d'une saison, c'est-à-dire mars/avril. Sa particularité : être la seule espèce à passer l'hiver à l'état imaginal. (source SNPN, www.snpn.com)

 

IM7GES 7307 DxO

 

Il change de position pour se mettre exactement dans le sens de l'herbe. Camouflage parfait ! Une succession de photos pour mieux l'observer.

 

IM7GES 7318 DxO

 

IM7GES 7319 DxO

 

IM7GES 7320 DxO

 

IM7GES 7322 DxO

 

Le Leste brun est velu sur le thorax et deux antennes entre les yeux, de longs poils accrocheurs sur les deux pattes arrières.

 

IM7GES 7324 DxO

 

Dans une autre zone constituée essentiellement d'herbe et de plantes en fleur. Plusieurs odonates vont et viennent chasser et d'autres se réfugient pour finir leur maturation.

C'est certainement le cas de cet odonate. Le voyez-vous dans cette herbe ? C'est un Crococothémis écarlate (Crocothemis erythraea).

Il se distingue, entre autre, du Sympétrum sanguin par la couleur de ses pattes : elles sont rouges pour l'écarlate et noires pour le sanguin. (source SNPN, www.snpn.com)

 

IM7GES 7403 DxO

 

IM7GES 7418 DxO

 

IM7GES 7423 DxO

 

 

 

 

Deuxième partie : les oiseaux

 

Une succession de photos

 

Cane Colvert dont les couleurs semblent avoir disparu.

 

IM7GES 7173 DxO

 

Elle n'est pas très tranquille car elle a deux poussins.

Aller dans cette végétation envahie par l'eau est plus sûr !

 

IM7GES_7175_DxO.jpg

 

Un autre Colvert

 

IM7GES_7180_DxO.jpg

 

Une première famille Gallinule poule d'eau. Là où passe la mère les poussins n'ont pas la même facilité, cette mousse végétale est suffisamment solide pour les porter !

 

IM7GES 7167 DxO

 

IM7GES 7168 DxO

 

Au moment de regarder ces colverts nés cette année un Ragondin passe au milieu du groupe. Aucune crainte pour qui que ce soit.

 

IM7GES 7169 DxO

 

La famille Grèbe castagneux est toujours présente mais ils restent bien dans la végétation prise par le haut niveau de l'eau.

Pas de photos mais la satisfaction est de connaitre leur présence.

 

La famille Grèbe huppé est toujours en incubation.

En arrivant j'ai pu constater que le nid est plus grand et comme il y a quinze jours un grèbe juvénile s'est mis à côté de sa mère. Les oeufs sont incubés et l'éclosion ne devrait pas tarder.

 

Le comportement du juvénile est inhabituel. Lorsque la mère quitte le nid le grèbe prend sa place puis se met à l'eau pour quémander la nourriture.

Ci-dessous la mère ouvre bien grand son bec, l'occasion de voir sa langue.

 

IM7GES 7430 DxO

 

IM7GES 7450 DxO

 

IM7GES 7454 DxO

 

IM7GES 7456 DxO

 

Les parents sont réunis, c'est le moment d'échanger les responsabilités.

 

IM7GES 7462 DxO

 

IM7GES 7469 DxO

 

IM7GES 7470 DxO

 

Il y a de grandes plumes blanches dans cet endroit, un Cygne tuberculé ne doit pas être loin. Un mâle revient et se montre agressif uniquement avec les Colverts.

Un grèbe juvénile n'est pas très rassuré, il redresse sa double huppe naissante !

 

IM7GES 7465 DxO

 

Un peu plus loin un Grèbe castagneux ouvre ses ailes comme s'il voulait se détendre ou baisser la température !

 

IM7GES 7441 DxO

 

IM7GES 7444 DxO

 

IM7GES 7447 DxO

 

Il ne s'est rien passé d'autre, sans doute que la chaleur incite les passereaux à rester à l'ombre. Il y a bien eu quelques passages de martinets noirs mais sans les hirondelles.

 

Pour terminer, ces deux derniers canetons colverts, une Pie moqueuse année 2013 et une Grenouille verte.

 

IM7GES 7436 DxO

 

IM7GES 7163 DxO

 

IM7GES 7425 DxO

 

Fin de l'article

Commenter cet article

Michel 15/07/2013 17:31


Bonjour,


Tout comme vous, je trouve que les insectes sont plus nombreux qu'il y a 10 ou 15 jours. Je pense que "la nature" à 3 semaines de retard, pour preuve je vois énormement de papillons
Demi-deuil alors qu'en général à cette époque ils ont pratiquement disparus.


En ce qui concerne les Syrphes "la chose" entre les yeux sont les antennes et il est intéressant de noter que le dymorphisme sexuel chez les Syrphes est au niveau des yeux. En effet les yeux du
mâle sont contigus alors que les yeux de la femelle sont nettement séparés.


"La curiosité sur la feuille" n'est pas une chenille mais une larve de Coccinelle dans sa dernière mue, l'émergence est proche. D'ailleurs la Coccinelle prise en photo sur cet article vient
certainement d'émergée en effet je ne vois pas les points.


C'est marrant ce matin, j'ai filmé et photographié le même insectes que vous (long corps jaune et noir), c'est un Longicorne, espèce à identifier. Ils étaient en pleine reproduction.


Je ne vois pas autant de Libellules que vous lors de mes visites du matin à la Haute Ile. Avez vous un endroit précis où les trouver ?


Il pourrait-être sympa de se donner rendez-vous à la haute ile cette semaine pour y faire des photos. Je suis dispo Jeudi et vendredi.


Cordialement,


Michel


 


 

ECO OBSERVATEUR 15/07/2013 20:52



bonsoir Michel merci pour vos réponses techniques à mes grandes interrogations. De ce que j'ai découvert, on trouve les odonates en fonction du stade de leur évolution. Ils sont dans la
végétation haute pour se protéger lorsque leur maturation n'est pas finie. Ils sont au-dessus des herbes et des bassins quand ils chassent. En fait il faut regarder partout ! Et on fait ainsi de
belles découvertes. En semaine c'est quasiment impossible d'aller à la HI. Ce n'est que partie remise. bien cordialement



Archives

Articles récents