Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Vous avez albums et comptes-rendus de visite dans les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre, surtout à la Haute-Île ! Vous aussi, observez et sauvegardez notre nature.


65 - Des observations tous azimuts : 25/05/2013

Publié par Olivier Hépiègne sur 25 Mai 2013, 20:20pm

Catégories : #NATURE

25/05/2013

 

Un temps à l'identique de ce que l'on peut connaitre depuis plusieurs mois. En-dessous de 10° au niveau des bassins et un ciel nuageux.

 

Chose curieuse et qui a certainement son importance : les martinets noirs volaient très près des visiteurs. Aujourd'hui ils sont venus nombreux, les hirondelles de fenêtre et rustiques se sont jointes au ballet de ces voltigeurs habiles.

 

IM7GES_2960_DxO.jpg

 

IM7GES_2927_DxO.jpg

 

Commençons par le premier observatoire.

Une première, une cane quasiment dépourvue de couleurs avec ses canetons bien colorés et typés colvert.

 

IM7GES_2920_DxO.jpg

 

IM7GES_2922_DxO.jpg

 

Des coassements et les odonates se font discrets. La semaine précédente il y avait plusieurs demoiselles, des agrions élégants matures et immatures.

 

Un martin-pêcheur se positionne pour plonger.

 

IM7GES_2916_DxO.jpg

 

IM7GES_2918_DxO.jpg

 

Un hypolaîs polyglotte chante et deux grives musiciennes passent. Entendre un hypolaïs est plus important que de le photographier. Ses mélodies sont tout à fait remarquables.

 

Le couple de grèbe huppé du premier grand bassin mène sa vie tranquille sans nid, et dans le bassin d'à côté, même chose. Il n'y a que des canetons et poussins foulques.

 

Et nos sternes pierregarins ? Ils sont rares en Île-de-France. La faute à la météo ?

Même chose pour les tariers pâtres, linottes mélodieuses, locustelles tâchetées.

 

Une consolation, les rousserolles effarvattes sont arrivées.

 

La grande famille cygne tuberculée toujours présente et les parents sont tout aussi vigilants. Avoir les 6 cygneaux sur une seule photo a été très difficile aujourd'hui.

 

IM7GES_3023_DxO.jpg

 

IM7GES_3025_DxO.jpg

 

Comment voir nos grèbes huppés quand ils n'hésitent pas à se déplacer dans les longs couloirs ? Nous avons eu de la chance mais un adulte s'occupe de 3 grèbons, où sont alors passés les deux autres ?

 

IM7GES_3070_DxO.jpg 

 

IM7GES_3060_DxO.jpg

 

Ce grèbon voulait absolument avoir son poisson, il l'a eu et il l'a bien avalé !

 

IM7GES_3080_DxO.jpg 

 

IM7GES_3084_DxO.jpg

 

IM7GES_3089_DxO.jpg

 

IM7GES_3090_DxO.jpg

 

Comme l'an passé, l'adulte le chasse ou donne des coups de bec. Ici ils ont plongé tous les deux.

 

IM7GES_3094_DxO.jpg

 

Pendant ce temps une grande famille de colvert (mère hybride) passe.

 

IM7GES_3049_DxO.jpg 

 

IM7GES_3074_DxO.jpg

 

Ailleurs dans le parc

En traversant une zone d'herbe haute une plante a de la mousse juste en-dessous des fleurs. Quel est donc cet insecte ? Si la recherche est positive cette mousse est secrétée par une ou des larves de Cercopes.

C'est un minuscule insecte dont la larve se nourrit de la sève de la plante. Pour en savoir plus vous pouvez aller sur le site www.insectesjardins.com.

 

IM7GES_2966_DxO.jpg

 

Nous avons enfin le premier couple de grèbe castagneux avec deux grèbons à l'âge bien avancé (1 ou 2 semaines ont déjà passé). Photo prise de loin car ils sont farouches de nature.

 

IM7GES_3013_DxO.jpg

 

Pour finir cet article :

 

  • un escargot de Bourgogne au ton foncé

 

IM7GES_3030_DxO.jpg

 

  • des coquilles d'oeufs de passereau (la plus large : 21 mm). Ils étaient sur le chemin depuis plusieurs jours, en témoigne la peau décollée (membrane coquillère externe).

 

IM7GES_3104_DxO.jpg

 

  • un renard tout décontracté malgré les pies et les corneilles noires venues le déranger

 

IM7GES_2973_DxO.jpg 

 

IM7GES_2970_DxO.jpg

 

Fin de l'article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents