Publications et autres associations

Site photographique de toutes les espèces figurant dans ce blog

ESPECES PUBLIEES DANS LE BLOG

Des publications de la SNPN et Ligue pour la Protection des Oiseaux

Publications SNPN

Inventaire_des_mares._Bilan_2015 de SNPN

Des fiches d'identifications d'Odonate (libellule et demoiselle)

Fiches SNPN sur les Odonates

Actions de sensibilisation de SNPN

Des associations de défense de la Nature

Association LE RENARD

AGIR POUR ENVIRONNEMENT

Une association des apiculteurs

Asso défense des Apiculteurs : SCA

Un site internet dédié aux pollinisateurs : actions et réactions :

http://www.pollinis.org

Les bords de Marne

Le Marneux

A Montfermeil

aapam.fr

Idées de sorties

SORTIES DE LPO

Autres

Patricia, photographe du noir et blanc

Voyage-onirique d'Angelilie

Les tableaux de Jocelyne

Blog de Max Petitours : Des Histoires pour enfants et adultes ;-)

 

 

Publié par Olivier Hépiègne

18/05/2018

Météo : le temps bien jaune dégagé dans le ciel pour faire décoller la vie sauvage !::))

Décision prise sur un coup de tête, je pars pour une virée dans le parc Georges Valbon. Il y a de nombreux étangs, donc autant de lieux de vie pour les ailés comme les bêtes à poil.

Mon objectif est voir les Odonates. Vous savez les bestioles à deux paires d'ailes qui volent comme des hélicoptères.

Non, ce n'est pas un ordre d'Arthropode comme Diptère. Lol !

Les voici en image.

Les identifications suivront. C'est sans vidéo car je n'avais que 3 heures.

Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata), elles sont sur les ailes.

Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata), elles sont sur les ailes.

La voici sous d'autres angles. Elle a l'air de porter un casque de pilote d'hélicoptère.

Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)
Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)
Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)
Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)

Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)

A identifier, peut-être une autre Libellule quatre taches également.

A identifier, peut-être une autre Libellule quatre taches également.

Ma petite idée est de voir celui qui n'est pas courant en Île-de-France : l'Aeschné isocèle (Aeshna isoceles).

J'avais une idée de sa corpulence mais sur le terrain c'était impossible de le reconnaitre.

C'est seulement sur ordinateur que l'identification peut être possible.

Pendant 3 heures je me demandais comment j'allais le photographier. Je l'ai bien eu dans le viseur, sans le savoir.

Cette semaine il y avait une émission sur la vie secrète des lacs. Celle de jeudi un spécialiste des Odonates a très bien expliqué cette espèce d'Arthropode. A revoir sur Arte, svp.

Ses informations sont très utiles à la compréhension des milieux humides.

L'Aeschné isocèle en position stationnaire. Les ailes transparentes ne peuvent cacher sa tête.
L'Aeschné isocèle en position stationnaire. Les ailes transparentes ne peuvent cacher sa tête.
L'Aeschné isocèle en position stationnaire. Les ailes transparentes ne peuvent cacher sa tête.

L'Aeschné isocèle en position stationnaire. Les ailes transparentes ne peuvent cacher sa tête.

Les pattes de l'Odonate ne sont pas toutes de la même dimension. Celles arrière permettent une position starting-block.

Par nature les Odonates sont de redoutables chasseurs.

Ils émergent, atteignent le stade imago, copulent, pondent et meurent au terme d'une vie de quelques mois. Alors qu'ils ont passé 2 années à l'état de larve dans l'eau.

Le stade imago permet de voir les couleurs dans le plus parfait état. A ne pas louper.

382- Les Odonates : une vie de quelques mois mais une vie à cent à l'heure ! : 18/05/2018
382- Les Odonates : une vie de quelques mois mais une vie à cent à l'heure ! : 18/05/2018
382- Les Odonates : une vie de quelques mois mais une vie à cent à l'heure ! : 18/05/2018

Un premier étang puis un autre. Les Demoiselles et les Libellules sont partout.

Nombreux sont ceux qui ont un comportement territorial. A ce moment, toute petite créature volante peut se faire capturer et dévorer.

C'est une Libellule fauve (Libellula fulva).

Pour les pros : la tâche noire restreinte mais bien présente à la base des ailes postérieures ainsi que l'abdomen relativement court

Il y a une autre espèce qui peut induire en erreur : la Libellule déprimée. Vous pourrez les comparer.

Libellule fauve (Libellula fulva)

Libellule fauve (Libellula fulva)

La vie se transmet par à-coups. La femelle trempe la base de son abdomen dans l'eau par gestes répétés.

L'Anax empereur se met à l'eau, c'est tout l'opposé. Chez les Demoiselles le mâle peut même forcer la femelle à aller complètement sous l'eau.

Libellule déprimée
Libellule déprimée
Libellule déprimée
Libellule déprimée
Libellule déprimée
Libellule déprimée

Libellule déprimée

Comme si vous étiez derrière elle.

382- Les Odonates : une vie de quelques mois mais une vie à cent à l'heure ! : 18/05/2018

Il y a des Chevaliers guignettes et des Rousserolles effarvattes particulièrement chanteuses.

Voici ce que je pourrais appeler une Effarvatte. Pas de chant, je ne peux pas proposer la Verderolle.

382- Les Odonates : une vie de quelques mois mais une vie à cent à l'heure ! : 18/05/2018

Voici la Libellule déprimée. Assez proche de l'Orthétrum réticulé.

Pour les pros : Les marques sombres bien étendues à la base des ailes, l'abdomen épais et le thorax costaud indiquent une Libellule déprimée (Libellula depressa).

Libellule déprimée (Libellula depressa)

Libellule déprimée (Libellula depressa)

Quatre Papillons seulement. Mais ce n'était pas ma priorité.

Némusien ou Ariane si femelle (Lasiommata maera)
Némusien ou Ariane si femelle (Lasiommata maera)

Némusien ou Ariane si femelle (Lasiommata maera)

Hespérie de l'alcée (Grisette) (Carcharodus alceae)

Hespérie de l'alcée (Grisette) (Carcharodus alceae)

Robert-le-diable (C-blanc) (Polygonia c-album)

Robert-le-diable (C-blanc) (Polygonia c-album)

Azuré commun (Polyommatus icarus)

Azuré commun (Polyommatus icarus)

Voilà, vous avez tout vu !

 

Fin de cet article.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article