Publications et autres associations

Site photographique de toutes les espèces figurant dans ce blog

ESPECES PUBLIEES DANS LE BLOG

Des publications de la SNPN et Ligue pour la Protection des Oiseaux

Publications SNPN

Inventaire_des_mares._Bilan_2015 de SNPN

Des fiches d'identifications d'Odonate (libellule et demoiselle)

Fiches SNPN sur les Odonates

Actions de sensibilisation de SNPN

Des associations de défense de la Nature

Association LE RENARD

AGIR POUR ENVIRONNEMENT

Une association des apiculteurs

Asso défense des Apiculteurs : SCA

Un site internet dédié aux pollinisateurs : actions et réactions :

http://www.pollinis.org

Les bords de Marne

Le Marneux

A Montfermeil

aapam.fr

Idées de sorties

SORTIES DE LPO

Autres

Patricia, photographe du noir et blanc

Voyage-onirique d'Angelilie

Les tableaux de Jocelyne

Blog de Max Petitours : Des Histoires pour enfants et adultes ;-)

 

 

Publié par Olivier Hépiègne

12/05/2018

Météo : toujours de la fraîcheur même en après-midi. Soleil sympathique jusqu'à 15h.

Au cours de la visite j'ai rencontré un groupe d'handicapés. J'espère qu'ils pourront trouver le blog et aimer ce que j'ai pu remarquer.

C'est la période la plus importante pour les Odonates : les émergences. En quelques mots : sortir de l'eau pour devenir un Odonate et être en mesure de se reproduire.

Pensez à cliquer sur les photos si vous avez besoin de les voir en grand format.

On peut trouver ici et là des Exuvies accrochées aux plantes comme aux structures en bois.

Quelques exemples.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Les espèces animales les plus visibles pour les handicapés sont certainement les Oiseaux. Pour l'instant les Papillons sont discrets.

Ici une Fauvette à tête noire. Elle a trouvé une chenille qu'elle va s'empresser d'apporter au nid.

Elle est bien caché dans l'arbre. Mais les Foulques macroules, Chevalier guignette et Sternes pierregarins passent volontiers devant la plateforme. C'est un point de vue sur le second bassin utile.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Si les Oiseaux ne sont pas nombreux c'est normal. Au moins pour une raison : la couvaison.

Certains se cachent pour chanter. Vous avez ci-dessous un enregistrement en version vidéo. Vous pouvez écouter la Fauvette à tête noire et le Troglodyte mignon bien reconnaissable avec son vibrato.

Sur l'eau, nous avons quelques Grèbes huppés.

Les Sternes pierregarins posées sur les barges sont bien masquées par la végétation. C'est tant mieux car il y a 3 couples sur la première barge et deux autres sur la seconde. Tout ce petit monde est tranquille.

Ce Grèbe a fait sa toilette. Battement des ailes et détente du corps bien ankylosé.
Ce Grèbe a fait sa toilette. Battement des ailes et détente du corps bien ankylosé.
Ce Grèbe a fait sa toilette. Battement des ailes et détente du corps bien ankylosé.
Ce Grèbe a fait sa toilette. Battement des ailes et détente du corps bien ankylosé.

Ce Grèbe a fait sa toilette. Battement des ailes et détente du corps bien ankylosé.

La Foulque macroule a construit en fonction du niveau de l'eau du moment. Suite aux journées de chaleur le niveau a baissé. Bien baissé... Oups !

La Foulque macroule a construit en fonction du niveau de l'eau du moment. Suite aux journées de chaleur le niveau a baissé. Bien baissé... Oups !

Il y a tout de même quelques captures de Papillons.

La floraison n'est pas à son maximum. Il faudra patienter. Si les Fleurs au sol ne sont pas tondues ce sera plus facile.

 

Némusien
Némusien
Némusien

Némusien

Robert-le-Diable

Robert-le-Diable

Phalène picotée
Phalène picotée

Phalène picotée

Vulcain

Vulcain

Doublure-jaune

Doublure-jaune

Micron papillon, à identifier

Micron papillon, à identifier

Dans cet arbre un nid de Chenilles qui donneront plus tard des Papillons de nuit : des Yponomeuta sans pouvoir donner l'espèce car cela dépend de l'espèce de l'Arbre et encore, ce ne sera sans doute pas suffisant.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Sur une longueur de 1 cm nous avons cette adorable Chenille complètement couverte de pics. Truffée de détails et de couleurs... A connaître absolument !

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Les Arthropodes offrent de telles variétés d'espèces que les chercher dans le parc la Haute-Île n'est pas très difficile.

Nous commençons par les Odonates.

Elles font l'actualité car les émergences des gros calibres ont commencé et elles s'accélèrent.

J'ai pu noter chez les grosses Libellules : Cordulie bronzée, Anax empereur, Orthétrum et Sympétrum.

Chez les Demoiselles la liste est bien plus longue. Il y a surtout, et en attente de confirmation, le Caloptéryx vierge et la Nymphe au corps de feu. Des cœurs copulatoires sont de plus en plus nombreux.

Les identifications suivent. Le classement des photos peut changer en conséquence.

Pour cette Demoiselle Portecoupe holarctique, les pros aimeront :

Les marques abdominales sont assez perturbantes, on a l'impression que les zones sombres sont très étendues. Mais ici il s'agit d'un mâle de Portecoupe holarctique, comme l'atteste l'épaisseur de la bande thoracique et l'absence de bande noire fine sur les côtés du thorax

Portecoupe holarctique, mâle

Portecoupe holarctique, mâle

Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerum)

Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerum)

Portecoupe holarctique, femelle

Portecoupe holarctique, femelle

Portecoupe holarctique, femelle

Portecoupe holarctique, femelle

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
Coeur copulatoire de Naïades aux yeux rouges (Erythromma najas)
Coeur copulatoire de Naïades aux yeux rouges (Erythromma najas)
Coeur copulatoire de Naïades aux yeux rouges (Erythromma najas)
Coeur copulatoire de Naïades aux yeux rouges (Erythromma najas)

Coeur copulatoire de Naïades aux yeux rouges (Erythromma najas)

Brunette hivernale (pour les pros : abdomen très fin, à la coloration assez uniformément brune surtout au niveau du thorax et aux jolis yeux bien bleus)

Brunette hivernale (pour les pros : abdomen très fin, à la coloration assez uniformément brune surtout au niveau du thorax et aux jolis yeux bien bleus)

Nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula)
Nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula)

Nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula)

Caloptéryx éclatant, mâle et femelle
Caloptéryx éclatant, mâle et femelle
Caloptéryx éclatant, mâle et femelle

Caloptéryx éclatant, mâle et femelle

Pennipatte bleuâtre (Platycnemis pennipes)
Pennipatte bleuâtre (Platycnemis pennipes)

Pennipatte bleuâtre (Platycnemis pennipes)

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Et les Libellules ? Les voici.

A ce jour des espèces ne sont pas visibles. Je pense qu'elles n'ont pas encore émergées.

Orthétrum réticulé
Orthétrum réticulé

Orthétrum réticulé

Libellule fauve (Libellula fulva)
Libellule fauve (Libellula fulva)

Libellule fauve (Libellula fulva)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Libellule fauve, (pour les pros : yeux bleus, tâche noire à la base des ailes postérieure)

Libellule fauve, (pour les pros : yeux bleus, tâche noire à la base des ailes postérieure)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Libellule fauve (pour les pros : L'abdomen bleu exclut directement la libellule à quatre tâches. Les nervures jaunes, la tache basale noire réduite au niveau des ailes antérieures, les yeux bleuâtres, l'abdomen sans points jaunes et plutôt fin)

Cordulie bronzée

Cordulie bronzée

Une toute autre famille d'Arthropodes.

Elles sont toutes petites mais on les remarque bien grâce à leurs couleurs rouge et noir.

Cercopis vulnerata

Cercopis vulnerata

Pour celui-là on peut penser qu'il s'agisse d'une autre espèce. A identifier pour en être sûr.

En effet, les zones rouges sont différentes. Mais ce ne sont pas des éléments déterminants. Ils sont seulement visibles.

En allant sur le site aramel.free.fr une espèce lui ressemble beaucoup : Cercopis sanguinolenta.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
Sauterelle à un stade intermédiaire

Sauterelle à un stade intermédiaire

Oedemère noble

Oedemère noble

Copulation chez les Diptères, c'est-à-dire les Mouches.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Corps bien rond et bien accroché à la feuille.

Un détail : cette ligne claire qui descend depuis la bouche de cet insecte. Alors il doit en être l'auteur ou le profiteur.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Un Escargot masqué. Pas la première capture de cette espèce. Il est bien dans cette végétation.

Il semble caréné.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
Succinea putris, Ambrette pour le nom commun qui regroupe plusieurs espèces. A confirmer.

Succinea putris, Ambrette pour le nom commun qui regroupe plusieurs espèces. A confirmer.

Ah les Araignées !

Elles font partie des Arthropodes mais pas des Insectes. Curieux ce classement.

Celles-ci sont minuscules. Il faut se pencher pour bien la voir.

Pas facile pour le commun des mortels. Pour y mettre un nom c'est pire !

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Placée au sommet d'une herbe. Il vole et il dort. Même à cette heure (vers 9h) les Arthropodes prennent du repos.

Si l'on tient cette herbe entre ses deux plus petits doigts je vous laisse deviner la taille de cette créature.

21/03/2020 : je le classe pour l'instant dans les Céphides.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Vu la première fois l'an passé le revoici mais bien plus tôt dans l'année.

C'est incroyable de voir des insectes avec des couleurs crevant les yeux.

Il n'a rien du mimétisme parfait. Ce monde doit fonctionner bien différemment.

En l'état ce serait un Rhogogaster veridis dite Tenthrède verte.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Il est surpris en flagrant délit de roupillon :)

Il n'a pas bougé.

Je le classerais volontiers chez les Tenthrèdes. Un nom que l'on découvre lorsque l'on met le petit doigt dans le monde des Arthropodes.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Lui aussi, il en fait partie.

Ce qui me plait : point blanche à l'arrière de l'abdomen et ses chaussettes blanches.

Quand il vole on ne l'entend même pas.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Les Éphémères sont légères et elles ont un rôle important. Je crois que ce sont l'une des premières créatures à sortir de l'eau.

Quand les Hirondelles arrivent c'est normalement le bon timing pour faire le plein de vitamine. Nos migratrices ont encore un long chemin à faire.

Quant à photographier les Éphémères en vol c'est très compliqué. Je préfère posé.

Sa tarière est tellement longue qu'il faut prendre du recul et du coup elle parait petite sur la photo.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Ah ! Quelle est donc cette chose ?

Bien accrochée à la Feuille, un jour une Coccinelle sortira de cette poche. Mais je ne peux pas vous dire son espèce.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Même le crottin de Cheval est un milieu de vie pour les Diptères et les Coléoptères.

Ici, c'est un Diptère victime d'un autre Diptère. Chacun y voit son intérêt.

Pour le premier c'est un bon repas en perspective et pour le second il attend que des Diptères viennent.

Honnêtement je ne suis pas resté longtemps à respirer cette odeur.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Jusqu'à maintenant je n'avais que photographier des individus seuls sur les Fleurs.

Ces Ichneumonides étaient chacun de son côté deux secondes plutôt.

Je les surprends en train de copuler tout en visitant les Fleurs.

Ce qui est encore plus curieux est l'arrivée d'un troisième larron. Y-aurait-il une odeur attirante pour attirer le partenaire ?

21/03/2020 : à classer pour l'instant dans les Macrophya sp.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
Ils sont 3 ! Mais il continuera son chemin.
Ils sont 3 ! Mais il continuera son chemin.
Ils sont 3 ! Mais il continuera son chemin.

Ils sont 3 ! Mais il continuera son chemin.

Rond comme un ballon. Posé au creux il est dans une position stable.

J'ai voulu tourner la tige pour mieux le voir mais il a fait comme toutes les créatures sans aile... se laisser tomber. Une fois au sol dans cette Herbe comment le retrouver ?

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Avant de vous présenter le sauvetage en eau douce un enregistrement de deux Bourdons communiquant alors qu'ils sont en train de butiner des Fleurs.

On peut notamment entendre le frottement de leurs ailes.

Quelques photos de ces butineurs. Ils ont commencé la journée bien avant nous.

Au plus chaud de la journée nombreuses sont les Fleurs fermées. Le lendemain ce sera un autre jour.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Cet article touche à sa fin.

C'est sur le retour, à côté du premier observatoire. Une Créature ailée fait du crawl dorsal pour se sauver de cette fichue situation.

Un Éphémère à l'eau est dans le sens de la vie. Il meurt ainsi.

Mais ici c'est un grand Insecte qui ne devrait pas se trouver là.

Un coup de pouce pour le mettre au sec et le découvrir au passage.

C'est de toute manière une nouvelle capture. Bien intrigante. Vous ne trouvez pas ?

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Il y a une certaine ressemblance avec l’Éphémère. Ses deux pattes avant sont au niveau de la tête et elles sont aussi longues et s'articulent de la même manière.

Et pourtant, pas de tarière et une taille plus imposante.

La meilleure manière pour la saisir est par ses deux ailes. En agrandissant une photo je constate qu'elle a une autre paire d'ailes bien plus petites.

Alors, serait-elle aussi une Éphémère mais en XXL ? Ou bien ce que je souhaite un Fourmilion ?

Après recherche sur internet, il y a une espèce de longueur équivalente : Ephemera vulgata.

380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018
380 - Emergence, couvaison et coeur copulatoire : 12/05/2018

Fin de cet article.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article