Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Vous avez albums et comptes-rendus de visite dans les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre, surtout à la Haute-Île ! Vous aussi, observez et sauvegardez notre nature.


300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Publié par Olivier Hépiègne sur 30 Avril 2017, 09:46am

Catégories : #NATURE

29/04/2017

Météo : 4° au début et pas si chaud par la suite

Le temps est toujours aussi sec. Le sol est dur et craquelé. On va droit vers une sécheresse. Signe extérieur d'un climat déréglé.

Oui, le parc a des hôtes que l'on est loin de penser. Les voici !

Une Bergeronnette grise qui tente sa chance sur le chemin. A gauche, à droite tout ça pour capturer l'infiniment petit bourré de protéine.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Il est loin d'être très rare donc aucun soupçon ! Le Cygne tuberculé amerri sur le canal.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Bien caché un nid de Chenilles.Face au soleil elles se réchauffent dans une boule de fils de soie. Sont-elles de vraies ou de fausses chenilles ?

02/08/2017 - retour de l'expertise, ce sont des Chenilles de Papillons de nuit, le genre est Yponomeuta.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Déjà vu déjà photographié c'est tout de même bien de le revoir. On dit que c'est une Mouche scorpion à cause de son dard (Panorpa sp.)

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Une Mouche au corps long et aux petits yeux. Son abdomen n'est pas plus long que ses ailes. A priori c'est une nouvelle capture.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Etoile et toile. C'est au raz du sol. La rosée montre en détail sa vraie dimension. Deux questions s'imposent : pourquoi une aussi large et aussi basse ? Combien d'Araignées y vivent ?

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Vous pourrez dire ce que vous voulez mais cette chose est juste posée et bien collée sur la feuille d'un roseau. Elle n'est pas tombée du ciel. Il y a bien quelque chose qui se développe la-dedans !

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Juste à côté vivent des Escargots qui n'aiment pas aller dans l'eau car ils pourraient s'y noyer. Les Ambrettes côtoient dangereusement ce cours d'eau artificiel.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Celui-ci est différent sur la coquille et au corps mais c'est sans doute une question d'âge.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

L'Ambrette (Succinea putiris) est presque translucide et elle ne laisse aucune trace de son passage. Les longues feuilles sont intactes.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Aussi claire, cet Escargot a une forme géométrique très différente, c'est un cône alors que celui de l'Ambrette est une poire.

On peut le voir un peu partout dans la végétation. Il utilise la semelle de son corps pour rester sur la tige. Tout le reste est dans la coquille.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Une créature se déplaçait rapidement sur l'eau. D'un point à un autre elle marchait. Sur la deuxième photo on devine le mouvement de ses ailes et la position de ses pattes.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Le bassin est particulièrement grand. Le Chevalier guignette se déplace rapidement. Il ne fait que longer le bord pour trouver sa nourriture. Ce que l'on a vu juste avant peut très bien disparaitre dans son bec.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

La Fauvette grisette passe en revue tous les arbustes. Des lieux favoris car il y vit une multitude d'arthropodes voleurs, marcheurs ou au stade de chenille (s'il ne marche pas avec toutes ses pattes !).

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Ils n'étaient pas là la semaine dernière. Les feuilles des arbres sont nombreuses à porter les marques en tout genre. Certaines ont été dévorées.

Celle-ci a une réaction cutanée à une série de piqûres faites par un insecte.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Par contre cette feuille a trois marques sur le dessus. Mais comment est l'autre côté ?

Ces croissances ont été provoquées par des piqûres, de galle sans doute. Un insecte utilise la feuille pour la reproduction.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

C'est dans cette végétation simple que l'on peut également découvrir un monde insoupçonné.

Regardez cette "Guêpe". Elle ressemble bien à celle qui rend visite à nos assiettes et nos jardins (en pot et ou en terre) et son corps fait facilement la moitié du sien.

Elle a effectivement une grande ressemblance. Il y a une autre possibilité : l'Abeille de genre Nomada. Attendons le retour de l'expertise pour connaitre, je l'espère, l'espèce ou le genre si les photos ne permettent pas une analyse approfondie.

Notre "Guêpe" fait sa toilette car elle doit absolument protéger son corps des parasites et de la poussière.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Tout en camouflage. A prime abord c'est du bois. Mais le petit morceau ne ressemble à rien.

Comparez la première photo avec la suivante. La position n'est pas la même. Donc, il y a quelque chose dedans. Et ce quelque chose est en train de monter.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Juste à côté il y a cette créature facilement repérable à cause de ses couleurs vives.

A force de photographier les insectes, de lire quelques lignes sur internet on finit par retenir des informations. Ici, je me demande si cet insecte volant ne serait pas intéressé par cette larve protégée par son fourreau. La pratique du parasitisme existe aussi dans ce petit monde.

02/08/2017 - retour de l'expertise, c'est un Arge cyanocrocea.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Sur une autre poutre, une autre larve. Vous avez une photo avec du recul et une rapprochée.

On voit bien que le fourreau ne colle pas avec la surface lisse du bois.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Des Boutons d'or.... ils portent bien leur nom.

Ils sont petits et quand il y a un visiteur on voit une tache sombre.

Ici il y a 2 petits Coléoptères. Ils prennent leur bain dans le Bouton d'or. Nous sommes loin des Coléoptères que nous capturons avec deux doigts.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Une Sauterelle, au stade très jeune débutant dans la vie.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Un Escargot blanc et noir et bien attaché à la tige.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

L'heure de la copulation a sonné. Quelques Altica sp s'affairent sur le feuillage d'un arbre.

Sous les élytres on trouve les ailes. Sur la première photo l'arrière est particulièrement relevé. On voit bien l'abdomen et un chapelet d'oeufs, pourrait-on dire.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Juste en face des arbres bien taillés. C'est calme mais en s'approchant on voit tout un petit monde qui s'affaire. Ces feuilles accueillent et protègent.

La première capture, une créature qui a les même yeux que la Guêpe. La feuille est petite. Mais l'insecte parait alors minuscule.

La longueur de ses antennes est prédominante.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Pendant la séance deux Tipules (Nephrotoma sp) copulent. Dos à dos.

Le saviez-vous ? Les Tipules appartiennent au même ordre que les Mouches : Diptère.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Vus de dos on ne peut pas dire qui se trouve là. Une mère avec son bébé ?

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Sur l'extrémité d'une feuille ce qui pourrait ressembler à un Chironomus. Mais 3 fois plus petit.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Ailleurs une Demoiselle, un Agrion élégant. En s'approchant elle se colle au bois. Figée par la peur ou une volonté de ne pas attirer l'attention ?

 

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Dans le registre j'étonne tout le monde, un Ichneumonide en apparence.

Sa taille ? Quelques millimètres mais suffisant pour avoir deux antennes, deux ailes, tête, thorax et abdomen et enfin une tarière. Il est exactement comme les grands !

A la seule différence, vous marcheriez à côté sans le remarquer.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Cet Ichneumonide est très brave. Il fait front à ce qui pourrait être une menace.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Nous avons vu des piqûres de galle (présentées comme tel). Ici c'est un nid de Pucerons. La feuille s'est enroulée pour former une protection. Cet enroulement n'est pas naturel. Il a été provoqué pour s'en servir.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Là aussi nous avons affaire à un Ichneumonide de petit gabarit (nommé ainsi en attendant le retour de l'expertise).

Regardons le se déplacer sur deux feuilles.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Les Syrphes ont des abdomens avec couleur et graphisme. Ils n'ont rien à voir avec les Mouches exceptés qu'ils appartiennent au même ordre.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Une Chenille sur un observatoire. Est-ce celle d'un Papillon de jour ou de nuit ?

Comptez le nombre de pattes : une série de 3 pattes à l'avant et ensuite 5 paires. Vous verrez plus loin que les Chenilles n'ont pas toujours le même nombre de pattes.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Ici c'est un possible Syrphe ceinturé.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Les crottes d'animaux font venir des Coléoptères, comme le Géotrupe du fumier.

Sur le chemin, une petite Limace noire semble quitter les lieux après l'avoir savouré.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Les feuilles bien marquées acceptent volontiers de porter ce qui ressemble beaucoup à un Charançon. Son corps est particulièrement brillant au soleil.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Ils sont nombreux à voler ensemble dans les chemins. Des Ephémères volent dans un silence absolu.

Celui-ci pourrait être un Ephermera glaucops.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Nous les avions vus dans les Fleurs. Ici il est dessus.

A voir les Coléoptères ainsi on pourrait se demander si les Fleurs pouvaient être fécondées aussi par ces espèces. Même si de visu on ne voit pas de pollen sur leur corps.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Il est incontestablement le plus gros de son espèce. L'Escargot de Bourgogne vu ainsi fait plaisir. Attention aux roues de vélo ou de voiture !

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

C'est sans toile mais elle sait très bien la construire. Elle est étirée, c'est une possible Tétragnathe étirée (Tetragnatha extensa).

Collée sur la feuille elle veut se montrer sans valeur. Et pourtant !

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Nous retrouvons une Tetragnatha extensa juste à côté d'une feuille marquée par une piqûre.

De cette boule sortira une nouvelle génération d'insecte.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Presque mimétique, cette Araignée a failli réussir.

A la première photo on voit son abdomen ressortir par le contraste des couleurs.

Elle est au-dessus d'un piquet de clôture. L'Araignée va utiliser la même technique de camouflage : pas de fuite et surtout pas ! Elle se colle complètement sur le bois.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Mais en changeant de place l'Araignée fait de même. Elle se met de face. De visu elle n'a pas d'yeux sur le dessus de la tête (les Salticidae en ont quelques uns...). C'est peut-être à cause de l'emplacement de sa paire d'yeux qu'elle suit le danger du regard.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Cette Chenille n'a pas autant de pattes. Plus petite c'est vrai. Prudence il ne s'agit peut-être pas d'une Chenille pour un Papillon.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Très petite, elle aussi. Pourtant elle a le physique d'une grande.

La première photo est sans agrandissement. Elle a été prise de manière approchée.

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Vue du-dessus son physique est encore mieux. Ses yeux ont aussi la forme de ceux des Guêpes et Abeilles. Mais qui est-elle ?

300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Pour terminer deux hôtes du monde floral :

  • une Araignée à l'abdomen bien rond. Là aussi, la première photo n'est pas agrandie.
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
  • .Un Papillon endormi sur une Fleur de Pissenlit.C'est une Pyrale pourprée.
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017
  • un Diptère sur un brin d'herbe pour se nourrir.
300 - Des hôtes insoupçonnés : 29/04/2017

Tout ce que vous avez vu vit dans un monde floral. Les plantes et les arbres les nourrissent et les protègent.

Ils leur offrent des conditions optimales pour se reproduire. Parfois on arrive à les remarquer ou alors on passe à côté. Le camouflage est efficace contre les prédateurs, et pour les visiteurs ils les rendent insoupçonnables.

 

Fin de cet article.

Commenter cet article

Archives

Articles récents