Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Vous avez albums et comptes-rendus de visite dans les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre, surtout à la Haute-Île ! Vous aussi, observez et sauvegardez notre nature.


248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Publié par Olivier Hépiègne sur 18 Juin 2016, 17:30pm

Catégories : #NATURE

18/06/2016

Météo : temps excellent ! Une lumière facile la photographie.

Les jours passent et la pluie continue son œuvre.

Le soleil de ce matin éclaire la végétation comme il le faut.

J'espérais revoir les Orchidées mais la tondeuse est passée. Brrrrrr

Il y a des nouvelles captures chez les arthropodes (on y trouve les Araignées :)), ce qui fait plaisir !

Nous commençons par un Vulcain venu se réchauffer. Je crois qu'il en a assez de la pluie.

Suite à un commentaire d'un lecteur, les photos des espèces sont parties à SNPN. Le résultat du 23 juin est particulièrement intéressant.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Depuis la passerelle on peut voir quelques espèces d'oiseaux habituellement présents sur les bassins.

Ces 2 Cygnes tuberculés sont sur le bord du canal.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Le long du chemin menant à la passerelle on a maintenant une herbe haute comprenant des comptoirs à moineau. Dans le creux des feuilles l'eau s'est accumulée, offrant alors un lieu pour boire.

Cette végétation est aussi un lieu de vie des arthropodes.

Celui-ci a fui mais une toile la capturer. Par chance l'Araignée est tellement petite que se défaire de cette soie était très facile.

Je pense que c'est un Chrysope sans dire son espèce car c'est une nouvelle capture.

Regardez bien son abdomen, il est très joli et ses ailes accentuent sa vraie beauté.

C'est un possible Chrysopa perla.

06/08/2016 - Le retour de l'expertise le confirme.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

L'Araignée sur la gauche est une Épeire diadème (possible), très jeune. Comme celle-ci.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un peu plus loin une créature ailée. Le soleil traverse ses ailes et on peut alors voir les couleurs de son abdomen.

C'est, je pense, un Syrphe. Au début je pensais à une herbe avec pleine de graines mais en fait le Syrphe a trouvé des fleurs à sa taille.

06/08/2016 - retour de l'expertise : Melanostoma scalare, femelle

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Je l'ai remarquée par sa teinte claire. Elle est à l'affût sous un épis. C'est une Araignée-crabe, elle en a tellement l'air !

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un petit groupe de Grandes loches rouges et un Ver de terre paralysé par leur substance.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Elles sont nombreuses à porter les mêmes couleurs. Pourtant elles représentent plusieurs espèces. Je pense avoir le nom de celle-ci. La mise à jour se fera plus tard.

Ce serait un Macrophya montana. Ils se ressemblent beaucoup et un identification s'arrêtant au genre n'est pas une surprise.

06/08/2016 - retour de l'expertise, une réponse de spécialiste pour spécialiste : Ichneumonide Ichneumonine, femelle. Je crois que l'espèce n'est pas identifiée et ma proposition n'est pas retenue.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Celle-ci a des taches blanches à l'arrière, ce n'est donc par le même insecte mais peut-être la même espèce ! A voir.

06/08/2016 - retour de l'expertise, une réponse de spécialiste pour spécialiste : Ichneumonide Ichneumonine, femelle. Je crois que l'espèce n'est pas identifiée...

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une autre côtoie aussi cette végétation, au raz de l'herbe.

Ce serait un Tenthredo annulata.

06/08/2016 - retour de l'expertise : Macrophya annulata, femelle. Pas évident, n'est-ce pas ?

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Elle vit sur ces feuilles. Elle se distingue par ses 4 pattes avant claires.

Elle a une autre caractéristique : ses 2 pattes arrières sont comme celles des Sauterelles. Elle saute de feuille en feuille.

Ce serait un Macrophya pour le genre mais quant à l'espèce, ce n'est pas sûr de pouvoir la trouver. J'ai appris qu'une seule photo, même bonne, ne suffit pas.

06/08/2016 - retour de l'expertise : Macrophya sp.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un look tout nouveau pour ce blog. Des yeux énormes par rapport à son corps et très haut sur pattes.

06/08/2016 - retour de l'expertise : Chrysopilus asiliformis, mâle

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Cette Mouche s'est accrochée en-dessous d'une feuille. Un refuge le temps d'une pluie ou d'une nuit ?

06/08/2016 - retour de l'expertise : Periscepsia sp.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Elle est passée dans un silence total. Cette Sterne pierregarin recherche des poissons montés à la surface.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Ce Cercope est vu et photographié. Cette fois-ci il est resté. Un Philaenus spumarius.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Toujours la même espèce ou du même genre. Ce qui attire le regard est cette composition de couleurs.

06/08/2016 - retour de l'expertise : Macrophya sp.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une en plein vol ! Les pattes pendent sans perdre de l'habileté.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

C'est un vrai défilé. Ici c'est un Papillon de nuit. Les ailes sont enroulées et le graphisme est superbe.

Ce serait un Thisanotia chrysonuchella.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Cette Salticidae est une Araignée sauteuse. Elle est tellement courageuse qu'elle peut capturer des proies bien plus grandes qu'elle. De quoi se nourrir pendant quelques jours.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une formule deux pour la photo d'un. De forme différente à l'infini, mais jusqu'où iront les arthropodes ?

06/08/2016 - retour de l'expertise : Pilophorus perplexus.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une Fauvette grisette avec sa chenille. Elles sont chanteuses et...

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

...tout comme l'Hypolaïs polyglotte dont la mélodie est bien agréable à écouter.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Il y a des émergences chez les Odonates. Fraîchement nés ils vont se mettre dans un endroit pour finir leur maturation. Il faut que leur corps soit prêt pour leur nouvelle vie à l'air libre.

23/06/2016 :

  • la première photo est : Sympetrum immature, sans doute Sympetrum striolatum
  • les photos 2 et 3 représentent : Orthetrum coerulescens
Sympetrum immature, sans doute Sympetrum striolatum

Sympetrum immature, sans doute Sympetrum striolatum

Là aussi.

Orthetrum coerulescens, Orthetrum bleuissant
Orthetrum coerulescens, Orthetrum bleuissant

Orthetrum coerulescens, Orthetrum bleuissant

Cette Mouche-scorpion était tellement occupée à se nourrir des déjections qu'elle s'est faite surprendre, sans perdre une miette !

Ce serait un Panorpa vulgaris.

06/08/2016 - retour de l'expertise, il faut se contenter de Panorpa sp !

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Dans un cours d'eau deux Grenouilles tranquilles. Pas de coassement, pour l'instant.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Odonate (Ischnura elegans) à table. Une succession de sections compose son abdomen.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Syrphide avec des reflets du soleil. Son abdomen est tout à fait visible.

07/09/2017 - retour de l'expertise : Melanostoma sp, femelle

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Au cours de cette chasse photographique des Criquets et des Sauterelles figurent au tableau.

Certaines espèces ont plusieurs stades d'évolution. Difficile de dire quel sera leur stade imago si on n'est pas un spécialiste.

24/08/2016 - retour de l'expertise : un Tettigoniide juvénile mâle.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Il y a même une copulation de Diptères.

24/08/2016 - retour de l'expertise : ce sont des Chrysopilus asiliformis in copula.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un possible Notostira elongata. Déjà vu à la Haute-Île.

 

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

J'ajoute deux photos bien après avoir fini cet article.

En effet les photos ont révélé quelques détails intéressants. On croit suivre une seule créature et on passe à côté.

Sur la première il y a un autre insecte sous la tige et sur la deuxième un Cercope au stade larvaire.

07/09/2017 - retour de l'expertise. La grande créature sur la seconde photo est un Grypocoris sexguttatus. Et c'est une nouvelle capture !

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une Sauterelle et ses longues antennes et....une extrémité à l'abdomen annonçant une "faux".

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Criquet avec ses antennes courtes (et tordues !). Un possible Pholidoptera gresioaptera.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Escargot au bord d'une feuille mais bien collé. Ces gastéropodes ont des atouts.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Que dire de ce Diptère ? C'est un Cheilosia sp mâle.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un supposé Coléoptère. Il remontait une feuille et il est resté ainsi. Il ne sait quelle décision prendre. Un moment propice pour le photographier.

24/08/2016 - retour de l'expertise : c'est un Hemicrepidius hirtus.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Alors pour cette Araignée ? Comment la trouvez-vous ?

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un autre Cercope. Plus court et plus trapu, c'est un Issus coleoptratus.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une Salticidae avec une multitude d'yeux pour voir partout !

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Syrphe (possible) qui affectionne les fleurs. Un pollinisateur à une autre échelle.

24/08/2016 - Retour de l'expertise : Sphaerophoria scripta femelle.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Orthetrum cancellatum aimait les herbes, les trouvant un lieu idéal pour se réfugier.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un Agrion surveille mon déplacement avec un seul œil. Le point noir sur son œil s'est déplacé.

23/06/2016 : Enallagma cyathigerum

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Sur un poteau de clôture plusieurs minuscules Araignées vivent et chassent.

Celle-ci a deux grosses pattes à l'avant, sans doute pour capturer ses proies. Elles sont juste devant la bouche.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Voici la seconde.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Et la troisième, probable Evarcha arcuata !

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Un rapace houspillé par une Corneille noire passe devant moi et je rate la photo. Je crois reconnaitre la Bondrée apivore.

Parti à sa recherche, je croise la route d'un Goéland. Particulièrement blanc et très joli. Il est bien plus grand que la Mouette rieuse.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Elle a disparu mais bien plus tard je la revois prendre de la hauteur grâce aux courants d'air. Elle monte toute seule.

La Bondrée apivore a des plumes manquantes. Elles devraient repousser pour lui redonner toute sa beauté.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Il est sur un chemin et il est venu se poser sur ce poteau de clôture. Avec la distance et les ailes bien fermées il disparait !

Avec les ailes ouvertes ce Némusien est comme les yeux sur le visage.

Une remarque reçue d'un spécialiste : ce n'est pas courant de le voir en juin.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Cet Odonate, Orthetrum cancellatum, ne s'intéresse pas aux fleurs mais cet environnement lui permet de trouver sa nourriture.

Ailes brillantes, il a émergé il n'y a pas si longtemps.

23/06/2016 : Sympetrum sanguineum femelle et le second Sympetrum sp.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Une Sauterelle qui risque fort de rester sans nom si un spécialiste de cette espèce ne l'identifie pas.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Il est original et il est le plus beau de la collection d'aujourd'hui.

28/09/2016 - retour de l'expertise, c'est un Conocephalus fuscus connu sous le nom de Conocéphale bigarré. C'est un juvénile.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Pour finir ce long défilé de créatures ravissantes (si si !) un Épervier d'Europe du côté de la Friche de Ville Evrard.

Depuis la passerelle on ne pouvait pas le manquer.

248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016
248 - Il faut voir ces insectes de très, très près ! : 18/06/2016

Fin de cette rédaction. Ouf !

Commenter cet article

Coléo-fan 19/06/2016 22:28

Salut Olivier,

le premier que tu as nommé Orthetrum cancellatum me fait bien plus penser à un Sympetrum mais pas sur (en tout cas pas cancellatum), et celui après "là aussi" me fait plus penser à Orthetrum coerulescens femelle qui n'est pas franchement commun dans la région (mais connu du parc je crois). Tu l'as observé à quel endroit ?

Eco-observateur 23/06/2016 22:58

Salut Coleo
Tu as vu juste ! Bravo

Coléo-fan 21/06/2016 11:30

Ok merci. Il vaut mieux effectivement avoir un autre avis dans ce cas (c'est une espèce que je n'ai vue qu'une seule fois et pas dans la région) mais je suis plutôt optimiste ^^
Le supposé coléoptère en est bien un ;) c'est un Elateridae (taupin), à voir du côté de Cidnopus pilosus mais je ne connais pas trop bien ces bêtes là et pas mal se ressemblent

Eco-observateur 19/06/2016 22:40

Du côté du a6

Eco-observateur 19/06/2016 22:35

Ok Coleo je cherche l info pour le lieu. Si tu n as pas d'objection je vais demander a Snpn leur avis.

Pirlouis 19/06/2016 16:30

Bonjour Olivier,

Bien la capture de l'épervier. Il y a un moment que vous ne l'aviez pas mis en boite ;)

Eco-observateur 19/06/2016 17:47

Oui c est vrai Pirlouis. Ses plumes ont des zones claires je le demande pourquoi !
Avez vous eu le temps de voir les orchidées ?
Bon dimanche

VIVENSANG 18/06/2016 21:23

Salut Olivier !
Belles photos comme d'habitude mais 2 petites fautes
L'odonate jaune avec des bandes noires est une orthetrum cancellatum femelle
De plus ce n'est pas une buse mais une bondrée ^^

Théo

Eco-observateur 18/06/2016 22:00

Merci Theo
A l 'origine je pensais à la bondrée lorsque elle est passée devant. Long cou et tête... puis en voyant les photos je ... Bon. Je corrige.

Archives

Articles récents