Regardons la Nature de près

Regardons la Nature de près

Les parcs et les jardins accueillent de belles espèces animales. Utilisez les menus "CATEGORIES" et "PAGES" pour les voir vivre en Île-de-France (surtout à la Haute-Île !) et en province. Vous aussi, observez et aimez les pour la sauvegarde de notre nature.


203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

Publié par Olivier Hépiègne sur 13 Septembre 2015, 13:01pm

Catégories : #NATURE

12/09/2015

Avant de commencer la rédaction un lien pour que vous puissiez participer à la consultation public sur le parc Georges Valbon. Il y a un projet de construction faisant main basse sur le parc.

N'étant pas d'accord avec ce projet je vous donne le lien pour que vous puissiez défendre le parc et sa superficie. Pour qu'il y ait plus d'ouvertures au public mais aussi plus de protections de la flore et faune.

http://www.seine-saint-denis.fr/ConcertationparcGeorges-Valbon.html

Météo : la flotte arrive !

Il fallait s'équiper pour se parer à la pluie. Coup de chance c'était surtout pour l'après-midi.

Les observations faîtes à la Haute-Île ont été simples mais curieusement elles se classent toutes par la nature du bec.

J'essaie de mettre en évidence chaque bec des oiseaux photographiés ce jour-là. Il se peut les informations ne soient pas complètes. Elles sont tirées de mes observations.

Certains se ressemblent par la forme mais leur fonction est différente car elle correspond au mode de vie.

Dans l'ordre de prise de vue nous commençons par le .... Faucon crécerelle.

Son extrémité est crochue car il faut déchirer la chair.

La seconde photo a été prise le 15/12/2012.
La seconde photo a été prise le 15/12/2012.

La seconde photo a été prise le 15/12/2012.

Une autre forme de bec : long, fin et pointu.

Nous avons deux espèces se nourrissant de poisson mais la fonction du bec est différente. Le premier plonge et le second doit aller sous l'eau pour se nourrir (poisson, amphibien, larves...).

Le premier est le Martin-pêcheur. Il rentre dans l'eau à toute vitesse. Il affronte la dureté de l'eau pour attraper un poisson. Pas évident d'être conscient en face de sa proie.

Sa tête bien relevée, son corps vole droit au but ! Il fait de la même manière lorsqu'il revient sur le support ou pour rentrer dans l'eau.

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

Le second oiseau est le Grèbe huppé.

Il ne plonge jamais depuis un support. Son déplacement peut être de plusieurs minutes sous l'eau. Rien ne doit le freiner dans sa nage.

Bien que le bec est fin il peut tenir un gros poisson ou une grenouille bien gonflée d'air.

Aujourd'hui l'adulte a capturé un poisson de belle taille.

Merci à Michel pour sa précision, un jeune Brochet se fait manger tout cru. Une première et pas habitué d'en voir ainsi !

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

La troisième espèce d'oiseau à disposer d'un bec long et pointu est le Pic épeiche.

Son utilisation est complètement différente, il s'agit de marteler le bois pour enlever l'écorce, creuser, capturer quelques arthropodes. La langue permet de saisir ce qui se trouve inaccessible pour le bec. La capture est encore plus grande car elle est visqueuse.

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

Pour se déplacer sur l'arbre un coup d'ailes très rapide. L'agilité est au maximum pour aller saisir ce qui fuit devant son bec.

Sur la dernière photo on voit la forme du bec. Il est fait pour être solide. Tandis que le bec du Grèbe est tout lisse comme un poignard. Il y a également une différence de longueur.

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

De tous ces oiseaux la Bécassine des marais a le bec le plus long. Il est très fin pour chercher en profondeur dans la terre, la vase ou dans les touffes d'herbe.

Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.
Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.
Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.
Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.
Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.

Seule la première photo a été prise le 12 septembre 2015.

Comme la Bécassine, le Râle d'eau a un bec fin. Il peut chercher sa nourriture dans la vase, dans l'eau ou dans la végétation.

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

Comparez le bec de la Foulque macroule avec celui du Râle d'eau. Ils sont différents car la Foulque cherche surtout la végétation aquatique. La saisir sous l'eau pour la remonter. Elle mange également des Lymnées, larves aquatiques, Odonates et pourquoi pas des amphibiens !

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

Pour terminer : le bec des canards. Il est plat et large.

Ici nous avons 3 Canards mandarins. Je ne peux pas dire s'ils sont mâles ou femelles. Il semble que le plumage change tellement qu'ils sont difficiles à différencier.

Son bec est encore plus court que celui des Colverts. Cette espèce est omnivore. Il a une forme pour qu'il mange de tout : graines, fruits, insectes et même des petits poissons (Source www.oiseaux.net).

203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015
203 - Un bec pour chaque nourriture : 12/09/2015

FIn de cet article.

Commenter cet article

Michel 14/09/2015 10:12

Bonjour Olivier,
C'est un bel article montrant l'adaptation selon le mode de nourrissage. Tu as photographié une scène incroyable avec ce jeune Grèbe huppé avalant un brochet, c'est un sacré document et à mon avis rare.
Je te souhaite de belles observations,
Amicalement,
Michel

ECO OBSERVATEUR 14/09/2015 12:08

Bonjour Michel
La taille et l'espèce du poisson sont impressionnantes.
Pour moi c'est bien une première ! Merci pour ton commentaire. Je te souhaite également de bonnes observations automnales :)

Archives

Articles récents